La recherche de sens aide à tenir bon

Le sentiment général d’insécurité et d'irritation que nous connaissons tous aujourd'hui a d’importantes répercussions sur la société et l’économie. Les perspectives d’avenir incertaines suscitent crainte et désorientation. Réfléchir sur le sens profond des choses permet d’appuyer et de relancer l’engagement et la créativité en période difficile.

Tôt ou tard, la crise du coronavirus sera enrayée. Malheureusement, il est encore impossible de savoir quand, et beaucoup de choses laissent à penser que la situation durera encore un certain temps. Mais la vie continue, même si cela implique un certain nombre de changements. Il existe deux scénarios pour les entreprises. Le premier : essayer de se débrouiller du mieux possible et espérer éviter la faillite. Le second : faire face aux défis de la crise que nous connaissons, prendre conscience de ses forces et se battre. Reste à savoir où trouver la force nécessaire. Le neurologue Viktor E. Frankl, créateur de la logothérapie et de l’analyse existentielle, disait : « Ceux qui ont un "pourquoi" peuvent supporter presque tous les "comment". » Cela veut dire que quiconque a trouvé un sens à sa vie et à son travail saura faire face à n’importe quelle situation, aussi difficile soit-elle.

Le sens, un puissant facteur de motivation

Le sens du métier des dentistes est de se dévouer avec ferveur à la santé dentaire de leurs patients. S’occuper de leurs patients procure aux dentistes un sentiment de satisfaction et leur permet de se sentir utiles et appréciés. C’est ce qui donne du sens à leur métier et justifie l’important engagement dont ils font preuve ainsi que la charge de la responsabilité et le risque entrepreneurial auquel ils sont confrontés. En ces temps difficiles que nous vivons à travers la pandémie du coronavirus, l'épanouissement professionnel est un facteur de motivation décisif. La concentration totale de son énergie sur le traitement et la prise en charge des patients décuple l’amour du métier et confère la force mentale nécessaire pour faire face à la crise actuelle.

Une charge supplémentaire pour le personnel du cabinet

Il en va de même pour les collaborateurs des cabinets dentaires. L'insécurité croissante a tendance à les décourager et à se répercuter négativement sur leur éthique professionnelle. De plus, en tant que professionnels de la santé, ils sont tenus de respecter scrupuleusement les règles strictes imposées par les autorités compétentes vis-à-vis de l’hygiène du cabinet, par exemple la désinfection régulière des poignées de porte, des objets dans la salle d’attente et des toilettes, ce qui augmente leur charge de travail. Cette charge supplémentaire augmente le potentiel de stress, ce qui peut avoir des conséquences négatives sur le climat de travail ainsi que sur les relations avec les patients. Dans ces conditions, il est important que la gestion du cabinet valorise les collaborateurs et leur montre qu’ils contribuent grandement à la subsistance de leur cabinet dentaire dans le contexte actuel.

Un déploiement du personnel faisant preuve de bon sens

Savoir que leur travail a du sens renforce l’estime personnelle des collaborateurs et cela crée alors une humeur positive qu’ils transmettent aux patients. Comme disait Viktor E. Frankl : « Une fois que quelqu’un a trouvé un sens à une chose, tant qu’il ne perd pas ce sens de vue, il est capable d’accomplir des exploits. »

Le personnel qualifié mérite de se voir confier des activités qualitativement exigeantes. Cela commence par la prise en charge courtoise et chaleureuse des patients. Un excellent service est un important facteur de différenciation qui permet en outre de renforcer les liens avec les patients, notamment en cas de recul ou de stagnation des affaires.

La recherche de sens en ces temps de crise : nos prestations

  • Reprise du factoring chronophage pour libérer des ressources personnelles
  • Paiement à court terme des honoraires
  • Aide pour surmonter des problèmes de liquidités
  • Conseils aux patients en matière de financement pour traitements de médecine dentaire
  • Prolongation des accords de paiements échelonnés pour une durée pouvant aller jusqu'à 36 mois pour les patients